• Publicité

LA BICYCLETTE « MILITAIRE » historique

Modérateurs: alain2908, Eric, OSSE, KRISSTOFF, Lisica

LA BICYCLETTE « MILITAIRE » historique

Messagede hasta4u » Ven 13 Mai 2016 09:19:03

Source: Auteur : Alexandre SUMPF

Les premières compagnies cyclistes de l’armée française

Dès la fin des années 1880, les ventes et la pratique de la bicyclette connaissent un essor important. Si un tel développement concerne d’abord la sphère civile, les instances militaires ne tardent pas à comprendre les possibilités offertes par ce nouvel instrument. Sous l’impulsion du général Boulanger dès 1886, puis sous celle du lieutenant (et futur capitaine) Henri Gérard, le cyclisme militaire se structure et s’organise. En 1894-1895, ce dernier brevette une bicyclette pliante, utilisable par des fantassins et essayée lors des grandes manœuvres de 1895. Opérationnelles en 1899, les premières unités provisoires deviennent permanentes en 1903 avec la création de cinq compagnies d’infanterie cycliste, regroupées sous le commandement de Gérard à partir de 1904, puis sous celui du général Mordacq à partir de 1908. Intégrées de plein droit à l’armée, ces compagnies participent aux grandes manœuvres organisées en septembre 1908 dans la Loire, thème de la photographie Compagnie cycliste aux grandes manœuvres datant de cette même année et proposée ici à l’étude.

Pour s’équiper, l’armée passe commande à des firmes spécialisés dans les cycles (et bientôt les moteurs, les automobiles et les avions) comme Peugeot, de Dion-Bouton ou encore Clément, fondée en 1890 par Adolphe Clément-Bayard. Pour ces industriels qui s’adressent tout autant aux clients civils, fournir l’armée est une preuve de qualité qui peut considérablement améliorer leur image (pour des clients patriotes, voulant disposer des mêmes ressources « à la pointe » que les militaires), comme le suggère l’affiche publicitaire pour les cycles et automobiles Clément diffusée en 1902.
Fichiers joints
grandes manoeuvres.jpg
Les premières compagnies cyclistes de l’armée française

Dès la fin des années 1880, les ventes et la pratique de la bicyclette connaissent un essor important. Si un tel développement concerne d’abord la sphère civile, les instances militaires ne tardent pas à comprendre les possibilités offertes par ce nouvel instrument. Sous l’impulsion du général Boulanger dès 1886, puis sous celle du lieutenant (et futur capitaine) Henri Gérard, le cyclisme militaire se structure et s’organise. En 1894-1895, ce dernier brevette une bicyclette pliante, utilisable par des fantassins et essayée lors des grandes manœuvres de 1895. Opérationnelles en 1899, les premières unités provisoires deviennent permanentes en 1903 avec la création de cinq compagnies d’infanterie cycliste, regroupées sous le commandement de Gérard à partir de 1904, puis sous celui du général Mordacq à partir de 1908. Intégrées de plein droit à l’armée, ces compagnies participent aux grandes manœuvres organisées en septembre 1908 dans la Loire, thème de la photographie Compagnie cycliste aux grandes manœuvres datant de cette même année et proposée ici à l’étude.

Pour s’équiper, l’armée passe commande à des firmes spécialisés dans les cycles (et bientôt les moteurs, les automobiles et les avions) comme Peugeot, de Dion-Bouton ou encore Clément, fondée en 1890 par Adolphe Clément-Bayard. Pour ces industriels qui s’adressent tout autant aux clients civils, fournir l’armée est une preuve de qualité qui peut considérablement améliorer leur image (pour des clients patriotes, voulant disposer des mêmes ressources « à la pointe » que les militaires), comme le suggère l’affiche publicitaire pour les cycles et automobiles Clément diffusée en 1902.
grandes manoeuvres.jpg (49.28 Kio) Vu 997 fois
clément.jpg
Manœuvres à bicyclette

Réalisée par l’illustrateur Louis-Charles Bombled, l’affiche publicitaire pour les cycles et automobiles Clément est une chromolithographie assez sobre. Dans cette scène d’entraînement plutôt que de combat réel, des canons et des troupes apparaissent sur la ligne d’horizon. À mi-distance, des officiers à pied ou à cheval observent le déroulement des opérations. Au premier plan, l’automobile et le vélo pliant fabriqués par la marque illustrent le parti qu’en tirent des militaires au costume caractéristique (pantalon rouge garance et veste bleue ou noire) de l’époque. Plus statique, la photographie Compagnie cycliste aux grandes manœuvres, prise par Maurice-Louis Branger en 1908, montre un camion automobile de Dion-Bouton chargé de bicyclettes pliantes et de pièces de rechange. Les cinq soldats posent pour la photographie, même si les machines constituent le sujet central de l’œuvre.
clément.jpg (276.36 Kio) Vu 997 fois
CYCLE TRANSIT GLORIA MUNDI
Le rossignol se chasse à la burette
Avatar de l’utilisateur
hasta4u
Plus de 20 messages
 
Messages: 7540
Inscription: Jeu 16 Oct 2014 16:54:28
Localisation: Laon

Retourner vers Vélos militaires

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité