Page 3 sur 3

Re: Habillage guidon

MessagePosté: Jeu 12 Avr 2018 06:55:59
de loic49
Geo Ham a écrit:Qui utilisait donc ce vernissage gomme-laque sur la guideline dans le passé?
ne serait-ce juste une mode qui comme toujours se ré-invente et revient....(la mode est un éternel recommencement).
A votre avis?

Je n'ai aucune connaissance en ébénisterie, mais je peux affirmer que dans les années 60 et plus tard la gomme laque était utilisée régulièrement par les cyclistes. Ce n'est pas quelque chose qui vient d'être inventé pour faire "vintage" ! La gomme laque servait pour recouvrir la guidoline et permettait d'avoir constamment un cintre propre. Elle n'a jamais bougé sous la pluie, même forte, elle n'est pas absolument pas fragile et peut durer plusieurs milliers de kilomètres avant d'être remplacée. En général on passe plutôt une nouvelle couche sur les anciennes et le cintre retrouve toute sa beauté. D'ailleurs on en trouve d'origine sur certains vélos anciens ! Cette gomme laque était également utilisée pour coller correctement les boyaux des vélos de piste, mais il fallait un tournevis pour décoller le boyau en cas de démontage.
J'utilise encore la gomme laque sur les cintres de mes vélos anciens. Je l'achète, en paillettes, chez un droguiste. Il en faut très peu pour la diluer dans l'alcool à 95° et il est possible de passer plusieurs couches dans une journée. C'est très simple à faire et avec un litre de préparation je peux recouvrir les cintres d'un peloton de cyclistes. Ne pas oublier de nettoyer immédiatement le pinceau, ce sera trop tard quand la gomme laque sera sèche !
L'inconvénient de la gomme laque c'est sa dureté. Elle n'absorbe aucune des vibrations de la route contrairement aux guidolines modernes.

Re: Habillage guidon

MessagePosté: Jeu 12 Avr 2018 15:43:08
de Caillon
Il a déjà été dit que la gomme-laque servait à coller les rubans de toile sur les cintres, autrement, loic49 a raison en tout. J'ajoute que la toile imprégnée de gomme-laque se patine délicieusement là où on la touche. J'ai tendance à diluer fortement la liqueur alcoolique (50 à 100 g/litre de paillettes claires), et mes guidos ne changent presque pas de couleur (la blanche prend un ton de peau claire), ça suffit à renforcer la toile et à la rendre moins sensible à la crasse.