• Publicité

Vernon Etretat Vernon gagner sa place sur un voilier

Postez ici vos sujets sur les pratiques traditionnelles d'une forme de cyclisme, (compétition, cyclotourisme, vtt,
etc...), les récits de vos voyages à vélo ancien, à l'exception de ceux déjà signalés dans Balades pour lesquels le
récit devra accompagner la préparation de la sortie, vos souvenirs de pratiquant, ou encore vos reportages de visites
vélocipédiquement instructives.

Modérateurs: alain2908, Lisica, KRISSTOFF, Eric, OSSE, Stéphane

Vernon Etretat Vernon gagner sa place sur un voilier

Messagede padrig » Mer 23 Déc 2020 13:48:58

Voici le récit d'un voyage choquant... en effet il y aura de la perte au feu et tout le monde ne sera au final pas sélectionné... Ce voyage a eu lieu un peu avant les vacances d'été. Ces vacances ou je projetais la traversée a la voile d'une partie de la méditerranée sur un bateau habitable pour me rendre en Corse. J'avais parlé de ce projet a quelques amis pas forcement amarinés mais de bonne composition et prés a me suivre, l'équipage se devait d'être mixte 4 filles et 4 garçons pour 44 pieds soit un presque 14 métres. Les sémillantes jeunes femmes ayant répondu par la positive pour le voyage sur le bateau étaient au nombre de 4 et ayant prouvé leur volonté a la suite d'un rapide parcours a vélo dans le département de l'Eure sur des vélos qui n'en portaient que le nom avaient déjà gagné leur places a bord. Restait a départager 5 bonhommes qui avaient tous peu ou prou envie de se faire rosser par les vagues et dormir dans des draps mouillés... Ma place a bord étant réservée d'office car je suis le seul de l'équipage a savoir naviguer.
Le voyage vers Etretat est simple, j'ai organisé le parcours selon mes vieilles méthodes a savoir des détours pour aller chercher les cotes connues, les châteaux les édifices remarquables, le premier soir il est prévu de dormir dans un moulin, ou du moins au pied d'un moulin sur la Lieure, la nuit suivante se fera a Etretat au camping. Nous partons a la faveur d'un WE le vendredi soir sur 50 km et nous roulerons samedi et dimanche, en tout environ 355 km. L'équipage est pour le moins hétéroclite...

Image

Nous quittons Vernon par la route des Andelys, derrière moi roulent de concert Cyril et Pascal, Cyril est sur son Poulidor avec lequel il a été avec Thibaud et moi a Amsterdam, Pascal a un vélo ancien avec une remorque, dont la roue cassera du coté de Pressagny, il laissera la remorque chez des habitants le temps de rentrer avec sa roue tordue pour réatteler derrière un VTT, il y a également Gabriel sur son vélo de route et Alexandre sur son Gitane, chacun a une machine bien a lui avec un chargement qui lui est propre...

Image

Chargés avec plus ou moins de bonheur sur des machines plus ou moins bien entretenues certain en ferons les frais, nous sommes en vue du château Gaillard route que nous avions prise avec Anais lors de notre voyage vers Rouen et Villequier. La petite cote avant d'accéder au château de la Madeleine a déjà creusé le peloton, celle de Port-Mort aussi surtout que le fait pour deux collègues de revenir en arrière pour changer de vélo va grever sérieusement leur heure d'arrivée. La cote la plus ardue nous attends a la sortie des Andelys ou nous nous hissons laissant sur la gauche un antique théâtre Gallo Romain que peu connaissent. Nous hésiterons a faire un arrêt a l'Abbaye de Mortemer dont j'ai déjà parlé sur ce forum. Une collègue établie a Lyons la Foret m'avait également proposé de passer mais cette première étape de 60km a peine est sans appel, il y aura des abandons lors du voyage c'est sur. Sur cette petite étape j'ai du me charger de rouillardes de rouge car la personne qui nous reçoit dans son moulin situé sur la Lieure ne boit pas, nous oui.

Le soir nous mangeons dans ce vénérable moulin qui fut également une usine. Notre hôte est adepte du cyclisme au quotidien pour ses déplacements.

Image

Voici l'équipe au grand complet au petit matin au moulin du Roule sur la Lieure, nous partirons via la cote de la Chaine car je souhaitais avoir une vue sur le château de Rosay sur Lieure. Lors de cette première nuit nous avons campé au pied du moulin, notre hôte offrait le couvert pour nous et le gite pour nos vélos mais pas plus! Du coup nous avons planté ci une tente, ca un taud en fonction du mode de fonctionnement des différents équipiers.
Dernière édition par padrig le Mer 23 Déc 2020 18:02:17, édité 3 fois.
padrig
Plus de 20 messages
 
Messages: 481
Inscription: Mar 04 Jan 2011 09:36:00
Localisation: VERNON

Re: Vernon Etretat Vernon gagner sa place sur un voilier

Messagede padrig » Mer 23 Déc 2020 14:33:34

Le château de Rosay est un château du xviie siècle, le fief de Rosay représentait un vaste territoire, hérité de la conquête de la Normandie par Rollon, qui revint à la famille de Marigny, la révolution épargna le château en raison de la qualité de louvetier de son propriétaire. Le château recevra la plupart des écrivains et artistes romantiques du 19 éme tels que Gustave Flaubert, Prosper Mérimée, Guy de Maupassant, Charles Perrault et Théophile Gautier.

Aujourd'hui il sert a l'accueil de séminaires d'entreprises...la vie de château n'étant plus hélas ce qu'elle était...

Image

L'itinéraire est plutôt sympa et doit nous emmener vers l'aiguille creuse, via le château de Martainville Epreville, l'église de Barentin , le château de Bailleul et celui de Vascœuil entres autres.
Nous sommes sur la D6 est la moyenne est dramatiquement basse, car nous roulons au rythme du convoi dont la vitesse chute a chaque borne kilométrique. La promesse d'une pâtisserie, la perspective d'un café qui sont autant de bonnes raisons d'appuyer sur les pédales n'arrivent plus a masquer les difficultés et la perspective d'être a midi a Yvetot paraît disproportionnée... Nous sommes obligés de faire des arrêts fréquents et interminables, malgré tout la petite équipe arrive a Vascœuil, la bambée recouvre son intérêt car le château de Vascœuil est un édifice magnifique a voire absolument, j'avais évoqué celui ci lors de mes différents voyages vers l'Angleterre.

Image

Le château de Vascoeuil comprend un logis une ferme un vaste pigeonnier, le tout clos de murs. La seigneurie de Vascœuil, qui relève de la seigneurie de Saint-Denis-le-Thiboult, appartient en 1080 à Gilbert de Vascœuil. Le domaine de Vascœuil appartenait au duché de Longueville jusqu'en 1694. À cette date, le dernier duc étant mort sans descendance, le roi de France s'appropria ses terres. Le fief de Vascœuil appartint jusqu'en 1505 à la puissante famille de La Haye, puis fut vendu au marchand rouennais Guillaume Le Gras.

La tour du château accueillit en son temps le cabinet de travail de l'historien Jules Michelet, qui y fit plusieurs séjours de 1843 à 1860, son gendre M. A. Dumesnil étant alors propriétaire du château.
Aujourd'hui le château accueille des expositions a l'instigation de son ancien propriétaire, un avocat Parisien, on peut y voire des sculptures de Braque, Chemiakin, Cocteau, Salvador Dalí, Pierre Székely, Vasarely, Volti...

Puis a nouveau une vaste cote en face de la route qui mène au musée d'automates situé dans la ville de Ry. A la faveur d'une longue ligne droite nous arrivons a Martainville ou le château est visible de loin tant il est imposant, d'ailleurs signalé comme tel sur les cartes du Bibendum.

Image

Classé aux monuments historiques depuis 1889, sa construction débutât en 1485, Christophe Colomb, n'avait lui aussi pas encore embarqué sur son bateau...Fils de l'une des plus riches familles de la grande bourgeoisie rouennaise et lui-même grand armateur et marchand, le commanditaire de ce château, Jacques Le Pelletier, acquiert en 1482 le fief de Martainville. Details croustillant, Martainville a inspiré le plan de Chenonceau, construit par Thomas Bohier, général des Finances de Normandie. En 1906 l'état se rends acquéreur du château in extremis car il allait être détruit. Malheureusement celui ci est vidé de ses meubles comme certains cyclistes vidés eux aussi, qui se demandent si ils verrons Yvetot ce midi... Ce château est aujourd'hui le musée des traditions et arts Normands.

L'abandon inévitable a lieu sur la N61 ou j'ai beau user de tout mes encouragements et de mes punchlines pour remettre le cycliste en selle, c'est la cote de trop. Celui ci descend de selle je pousse une gueulante , il repart puis s'arrête, jette son vélo dans les herbes et s'étend par terre les bras en croix. "Celui qui abandonne une fois, abandonne toute sa vie, remonte sur le vélo!", mais rien a faire, l'éponge est jetée et c'est théâtral tout en restant champêtre avec une fin a la Belmondo dans Borsalino. Les rodomontades et les remontrances laissent place aux encouragements mais aussi aux félicitations. Il est convenu qu'un lointain cousin vienne le chercher en voiture, las Isneauville est déjà loin de Vernon, l'attente sera surement un peu triste et longue, mais c'est la loi du sport. Je remonte sur mon vélo et récupère le reste du groupe dont la moyenne ne fait qu'augmenter. Un court arrêt a Barentin pour y querir de l'eau et des bananes et nous voila repartis en direction d'Yvetot ou nous arriverons très en retard sur le timing.

Image
Dernière édition par padrig le Mer 23 Déc 2020 18:01:53, édité 2 fois.
padrig
Plus de 20 messages
 
Messages: 481
Inscription: Mar 04 Jan 2011 09:36:00
Localisation: VERNON

Re: Vernon Etretat Vernon gagner sa place sur un voilier

Messagede padrig » Mer 23 Déc 2020 15:20:48

Arrivés tard a Yvetot nous nous faisons claquer la porte a chaque restaurant car tous ont fini de servir, nous finirons donc dans une enseigne qui a ses habitudes dans les centres commerciaux et qui a toujours une vieille moto en décoration ainsi que de vieux clichés sportifs, voile, vélo voiture, rugby etc. Nous quitterons la table a 16H00 mais savons que notre moyenne est désormais élevée. Nous passerons par le chateau de Bailleul a Angerville, un château de type renaissance avec un colombier une grange dîmière et une chapelle, plafonds en ogive et escalier a double révolution sont également de la partie.

Privé celui ci ne se visite pas.

Image

A quelques encablures de la , le chateau de Tourville les Ifs ou a proximité une vieille voie ferrée sert de dépôt a des trains anciens a l'abandon.

Le fief est Ifs est très ancien car mentionné dés le 15 eme siécle. Le chateau est de style renaissance et Louis XIII, en 1948 on y retrouva des écrits de Denis Diderot.

Image

J'hésiterai a faire un détour via le Bec de Mortagne ou un ami collectionneur m'a signalé une auto Tchèque ancienne pour piéces qui aurait pu m'intéresser, mais a vélo, la capacités de chargement est limitée et le propriétaire n'est peut être pas la. Nous filons, la route est très roulante, nous avançons a la voile jusque Maniquerville et son chateau qui de loin fait penser a une résidence pour seniors ayant définitivement raccroché leur vélo au clou, en réalité c'est un lieu de vacances et de bien être, mais c'est a s'y méprendre!

Image

Puis le manoir des loges ou je suis décidément le seul a faire un crochet car je crois que mes comparses en ont soupé des châteaux, ceux ci aspirent a une douche et un resto bien mérité.

Image

Pris par le pourcentage et la vitesse je fais une impasse sur le Manoir des Aygues qui est une très belle bâtisse située a l'entrée de Etretat. Mais nous freinerons juste a temps pour immortaliser le panneau malgré l'enthousiasme général et notre volonté d'en finir.

Image

Direction la plage et son panorama remarquable, nos machines ont bien roulé et il n'est pas si tard, notre moyenne a été sacrement relevée, car désormais nous roulons a la vitesse de notre équipier a remorque qui roule plutôt rapidement malgré son troc contre un vtt et son chargement monoroue.

Image
padrig
Plus de 20 messages
 
Messages: 481
Inscription: Mar 04 Jan 2011 09:36:00
Localisation: VERNON

Re: Vernon Etretat Vernon gagner sa place sur un voilier

Messagede padrig » Mer 23 Déc 2020 17:15:41

Arrivés a Etretat nous faisons le tour de la ville qui est relativement petite puis en allant vers le camping nous passons devant la propriété "le clos lupin". La maison de Maurice Leblanc qui a écrit Arsène Lupin. Pour les tontons aimant comme moi les voitures il a également écrit "Gueule Rouge 80cv" un livre a base de récit automobile, la première édition a d'ailleurs en couverture une Turcat Mery avec une tarasque dessinée sur le capot conduite par Henri Rougier probablement.

Une vue du clos Lupin:

Image

Au camping nous rejoint une équipière du voilier qui a eu la délicate attention de charger son coffre de binouzes, ce qui constitue un point de départ a notre beuverie de ce soir qui commence au camping continue au restaurant pour finir dans un bar avec une campeuse dont nous avons fait connaissance. Au matin les matelots et moi commençons a replier les tentes et les tauds, certain pour s'alléger remplissent le coffre de la Fiat de notre bonne amie et récupèrerons les bagages a l'arrivée dans la semaine. Le temps est un peu gris et l'équipe me mets la pression en végétant dans un troquet lors d'un petit déjeuner sans fin, je préfère partir tôt car ce qui est fait n'est plus a faire. Tant pis nous partirons d'Etretat a quasi 10H00 mais google et les smartphones dont leur utilisateurs narquois aiment a reléguer mes sacro-saintes cartes Michelin a l'ère du crétacé nous ferons gagner un bon bout de temps car nous passerons par des routes a peine goudronnées mais carrossables. Et bientôt le chateau du Baillage d'Ecrainville. Ce château du XIXe siècle en pierre et brique appartient à la famille des armateurs Fécampois Leborgne, une des plus anciennes familles liées à la grande pêche, tiens la mer encore...

Image

La suite de la route est vite avalée et sans grand intérêt, les campagnes succédant aux campagnes un peu d'humidité ça et la, non loin de Lillebonne nous dépassons un groupe de "fluos" qui fait obstruction et nous arrêtons a l'Abbaye du Valasse. Abbaye Cistercienne dite abbaye du Voeu, classée depuis 1943 et fondée en 1150. Détruite a la guerre de 100 ans puis tour a tour demeure chatelaine ou filature au gré des époques et des révolutions, les protestants la saccagerons en 1562.

Image

Nous prenons la roue d'un grand père a vélo qui roule a vive allure pour son grand âge, ca sent le coursier retraité, son pédalage gracile est efficace. J'insiste pour monter a Lillebonne ville que j'occulte a chacun de mes passages avec tord car celle ci a une arène gallo romaine et un chateau, des jardins également.

Voici les arènes, il s'agit d'un théâtre antique construit au premier siècle. Des adolescents y dansent ce que l'on appelle la Zumba, probablement une danse visant a appeler les divinités a faire pleuvoir sur les récoltes...

Image

Plus loin le bac de Quillebeuf nous fera gagner de précieux kilomètres ... Quillebeuf a eu un rôle primordial sur le contrôle de la navigation jusqu’au milieu du XIXe. La navigation était difficile en raison des bancs de sable fixe et mobile. Seuls les pilotes de Quillebeuf avaient la connaissance et devaient monter à bord des bateaux pour les guider. Nous voici a bord du bac.

Image

Quelques kilomètres plus tard après être passés sur l'autre rive nous pouvons voir derrière nous le pont de Tancarville et celui de Brotonne. Nous nous faisons rincer de belle façon en regagnant la vallée direction Montfort sur Risle qui est dans l'Eure, j'y était passé lors de mon tour de l'Eure a vélo il y a quelques années. Cette fois ci nous nous y arrêtons pour manger dans un établissement situé en bord de Risle. Nous serrons vraiment bien accueillis dans ce restaurant , nous tolérant sales, mouillés et cyclistes, ce qui n'est pas toujours le cas. On aura même le droit a un digestif a base de gelée de fruit et de Calva ce qui nous fera pédaler quasiment jusqu'au vélodrome du Neubourg sans s'arrêter. J'ai le temps de photographier tout de même le chateau de Glos sur Risle situé sur notre route.

Image

Pas d'arrêt au Bec Hellouin, tout l'équipage connait, seulement une courte pause au Neubourg le temps a changé il fait presque beau et sur le plateau qui amène a Acquigny nous serons le vent dans le dos et nous roulons sacrement vite dés fois nous filons a 60 km/h pour les vélos de course. Un arrêt a Acquigny devant le chateau sur le pont qui enjambe l'Eure, décision est prise de rentrer par la vallée de l'Eure évitant la grand route pour Vernon.

Quelques semaines plus tard tout l'équipage est a bord et le bateau cingle bâbord amures sur la Méditerranée.

Image
padrig
Plus de 20 messages
 
Messages: 481
Inscription: Mar 04 Jan 2011 09:36:00
Localisation: VERNON

Re: Vernon Etretat Vernon gagner sa place sur un voilier

Messagede Caillon » Jeu 24 Déc 2020 13:05:58

Ah , ces draps mouillés !
Hurtu routier n° 19582 DU 3 pignons dérailleur SC "Standard B" 1936-37, Wonder Special n° 4295 vers 1935, Monark séparable 24 " Duomatic (Suède) 1970, Motobécane VX 601 1983. Peugeot bi-porteur, P501 BZ, P8 LS W ou PH50M, Motobécane CT3 et Mirage, routier sportif Faggin.
Avatar de l’utilisateur
Caillon
Plus de 20 messages
 
Messages: 1374
Inscription: Dim 28 Sep 2014 09:08:48
Localisation: Paris/La Courneuve

Re: Vernon Etretat Vernon gagner sa place sur un voilier

Messagede Paolo M » Mar 05 Jan 2021 20:33:48

Très belle balade, ça donne vraiment envie,félicitations aux courageux. Continuez avec le même esprit.
Paolo M
Plus de 20 messages
 
Messages: 62
Inscription: Jeu 17 Sep 2020 20:19:24


Retourner vers Récits de voyages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités