• Publicité

V.E.L.O.C.I.P.E.D.I.A. 2019, version voyage itinérant

Postez ici vos sujets sur les pratiques traditionnelles d'une forme de cyclisme, (compétition, cyclotourisme, vtt,
etc...), les récits de vos voyages à vélo ancien, à l'exception de ceux déjà signalés dans Balades pour lesquels le
récit devra accompagner la préparation de la sortie, vos souvenirs de pratiquant, ou encore vos reportages de visites
vélocipédiquement instructives.

Modérateurs: alain2908, Eric, OSSE, KRISSTOFF, Lisica, Stéphane

Re: V.E.L.O.C.I.P.E.D.I.A. 2019, version voyage itinérant

Messagede prosperjunior » Lun 13 Mai 2019 20:29:59

Cinquième étape : Nevers - Gueugnon (Saône et Loire), 118 kms :

Lorsque j'ouvre l'oeil et les volets :roll: , il pleut à gros bouillons :mrgreen: ...
Le petit déjeuner, sous la véranda de l'hôtel, est aussi sonore qu'un tambour. Cela laisse bien mal augurer de la météo du jour...
L'établissement jouxtant le couvent de Sainte-Bernadette, un miracle se produit néanmoins lorsque je mets le nez dehors pour récupérer ma précieuse monture dans le garage : les nuées se déchirent. J'en profite donc pour me mettre en selle sans attendre et franchir la Loire afin de sortir de la ville par des routes tranquilles.

Pont de Loire à Nevers.jpg

Je me perds un peu pour retrouver la route qui va me ramener de l'autre côté du fleuve pour ma seule balise du jour, le "I" d'IMPHY

Imphy.jpg

Cette ville au passé industriel est un peu morne d'autant que le ciel se couvre derechef :| ...
Je n'ai pas l'intention de rester dans la vallée et repars à l'assaut des collines de la rive droite, en direction de Trois-Vèvres et La Machine : Même avec un plafond bas, c'est quand même bien plus joli, et encore mieux quand je suis gratifié de quelques éclaircies.
A ce point du récit, vous êtes priés d'écouter https://www.youtube.com/watch?v=lt-udg9zQSE. C'est ce genre de musique que j'écoute l'hiver quand je "voyage sous la lampe", c'est-à-dire que je potasse mes cartes routières afin de préparer les itinéraires de mes futures randonnées. Ce morceau est ici tout à fait approprié :-D .
A La Machine, ancienne ville minière, je fais mes emplettes pour la journée, et un petit arrêt au musée de la mine me permet d'envisager une nouvelle façon de transporter les bagages :

La Machine.jpg

Un peu lourd, peut-être :?: :lol:

Je remets le cap au sud en direction de Decize, qui est une véritable Venise nivernaise. Cette ville est entourée d'eau au confluent de l'Aron et de la Loire. Le canal du Nivernais s'y raccorde au canal latéral à la Loire au prix d'une traversée du fleuve juste en amont d'une chute d'eau et d'une paire d'écluses, dont une particulièrement haute pour sortir du fleuve. Pour avoir fait cette traversée en bateau de location il y 25 ans, j'en garde un fort souvenir.

Aujourd'hui, je me contente de rattraper le canal du Nivernais à la sortie de Saint-Léger des Vignes, empruntant la voie cyclable aménagée sur le chemin de halage. Les hérons sont toujours là, guère plus dérangés par les vélos que par les bateaux.

Saint Léger des Vignes.jpg

C'est sympa, ce type de voie verte, par contre, c'est vite monotone en raison de l'absence de relief hormis au passage des ponts et des écluses.
J'ai prévu de pique-niquer à Cercy-la-Tour, mais les lourds nuages noirs qui "s'accumoncellent" depuis un moment finissent par s'y soulager, me forçant à me réfugier sous un balcon pour casser la croûte :confus: .
Je discute un instant avec des plaisanciers en provenance de Chalon-sur-Saône et m'offre un café bien chaud dans un bistrot voisin. Bonne idée car lorsque je repars, comment dire...? Il vase, il pleut, ça mouille, et la pèlerine est de rigueur...

Les routes "très secondaires" que je me suis sélectionné pour aller vers l'est sont heureusement bien tranquilles. Elles traversent de petits bourgs comme Savigny-Poil-Fol dont il paraît que les habitants se nomment les Peiffolisaviniens... franchement, ça ne s'invente pas, la France est vraiment un pays extraordinaire :-D ...

Vers Issy-l'Evêque, le plafond est tellement bas que j'ai l'impression de pédaler dans les nuages, le vent fait battre ma pèlerine et il fait de plus en plus frais... Gueugnon, mon étape du soir, étant au bord de l'Arroux donc dans une vallée, je caresse l'espoir qu'une belle descente m'y amène rapidement... Que nenni, ça monte quasiment tout le temps :!:
La ville, célèbre par ses forges et son club de foot, n'offre guère de raison de ressortir de l'hôtel une fois que je m'y suis échoué.
Une fois douché et changé, je m'endors presque en attendant l'heure du dîner... Seul un bon bouquin m'évitera de me coucher "comme les poules" :mrgreen: ...
à suivre :hello:
Prosperjunior
Vieux routard que jamais.
Avatar de l’utilisateur
prosperjunior
Plus de 20 messages
 
Messages: 3509
Inscription: Sam 20 Juil 2013 12:51:09
Localisation: ETAMPES

Re: V.E.L.O.C.I.P.E.D.I.A. 2019, version voyage itinérant

Messagede roulez rouillé » Mar 14 Mai 2019 10:35:11

Bravo Prosper.
Belle balade et belle remorque !
RR
roulez rouillé
Plus de 20 messages
 
Messages: 1701
Inscription: Mar 15 Mar 2011 14:14:09
Localisation: Colombes

Re: V.E.L.O.C.I.P.E.D.I.A. 2019, version voyage itinérant

Messagede hasta4u » Mar 14 Mai 2019 15:11:58

:fleur: :fleur: :hello: :fleur: :fleur:
la suite la suite !!!!!!!!!!!!!!!!
CYCLE TRANSIT GLORIA MUNDI
Avatar de l’utilisateur
hasta4u
Plus de 20 messages
 
Messages: 7050
Inscription: Jeu 16 Oct 2014 16:54:28
Localisation: Laon

Re: V.E.L.O.C.I.P.E.D.I.A. 2019, version voyage itinérant

Messagede prosperjunior » Mar 14 Mai 2019 21:57:27

Sixième étape : Gueugon - Moulins (Allier) : 100 - 43 + 6 = 63 kms

Le kilométrage de cette étape peu vous paraître fantaisiste :geek: . Pas d'inquiétude à avoir, vous comprendrez plus loin...

Lorsque je démarre de Gueugnon, le ciel est couvert mais rien à voir avec celui de la veille : on sent que ça ne demande qu'à s'éclaircir. Le temps de grimper sur Clessy et Saint-Vincent Bragny, histoire de se mettre en jambes, et ça se dégage.
Je tenais pour ce voyage à virer à Paray-le-Monial car ça faisait bien longtemps que je n'y avais posé les roues. Certes, sa "banlieue" n'est pas très folichone, mais le centre historique est de toute beauté. A commencer par la Basilique romane, emblématique de l'architecture clunisienne, d'une solennité toute particulière :

Basilique de Paray le Monial.jpg

De même le cloître avec son jardin monastique dont le plan en croix est caractéristique des sites médiévaux.
''Ils avaient quatre côtés, comme les quatre fleuves du Paradis, les quatre évangiles et les quatre vertus cardinales : courage, justice, prudence et tempérance. Et pour étancher la terre assoiffée, ils avaient un puits comme une fontaine d'eau vive jaillie en leur cœur, une source inépuisable.'' (source Paray-le-Monial tourisme)

cloître de Paray le Monial.jpg

Si on y réfléchit bien, les quatre vertus cardinales de la citation s'appliquent très bien au cyclotouriste, et la fontaine d'eau vive, est tout un symbole : une source inépuisable.
La vieille ville n'est pas en reste et mérite qu'on s'y attarde quelque peu.

vieille ville Paray.jpg

Le plus tranquille pour maintenant filer vers l'ouest, est de suivre le canal du centre.
C'est ainsi à la sortie de la ville je rencontre un couple d'anglais qui vivent à bord d'un magnifique "narrow boat", petite péniche très étroite d'un gabarit comparable à nos défuntes "berrichonnes" nationales.

narrow boat.jpg

Alors que je leur pose des questions sur leur bateau, son patron m'interrompt pour me demander : "How old is your bicycle ?" (- quel âge a ma bicyclette ?) et je me dis que j'ai bien affaire à des britanniques, qu'au moins l'histoire technique ne laissent pas indifférents :fleur: .

Le canal du centre est assez sinueux, ce qui rompt la monotonie et il change de nom à Digoin, lorsque l'on franchit le pont-canal sur la Loire :

pont-canal de Digoin.jpg

à partir de là il s'appelle canal latéral à la Loire. Son tracé est bien plus rectiligne maintenant alors que le fleuve décrit de nombreux et capricieux méandres.
L'heure tourne et il me songer au ravito : Une petite épicerie de village à Pierrefitte-sur-Loire me fournit tout le nécessaire pour un déjeuner au bord de l'eau.

Lorsque je repars, j'ai la sensation que ma pédale gauche est en train de se dévisser :shock: : Je soulève la jambe pour en avoir le coeur net et... surprise :!: je me retrouve avec la pédale et la manivelle suspendues après le cale-pied :surpris: ...

En fait, c'est mon axe de pédalier qui vient de se briser au niveau de la clavette :

axe pédalier.jpg

Vu la corrosion au niveau de la cassure, il y avait déjà une belle fêlure partant de l'intérieur (c'était un axe creux). Malgré un examen attentif avant le remontage (c'était la seule pièce avec le jeu de direction qui restait sur le cadre lorsque je l'ai eu), je n'avais rien décelé de suspect...
Bon, c'est ennuyeux, mais je mesure ma chance :fleur: .
Au cours de ce voyage, je n'ai pas fait que suivre des chemins de halage (3500 m de dénivelé positif quand même !), et vu le caractère de la machine, j'ai usé de "la danseuse" plus que dans mes habitudes :confus: . Il se serait cassé en d'autres circonstances que j'aurais pu m'y esquinter sérieusement les bijoux de famille, voire plus si affinités :velo2: ...

Me voilà "unijambiste". Je téléphone à l'ami Dejoulardi qui devait venir à ma rencontre avec Madame pour leur signaler ma mésaventure. Ils en sont quittes pour recharger les bicyclettes sur le camping-car et venir me secourir...

Je pédale sur une jambe jusqu'à Diou où je casse la croûte en attendant mes sauveurs :wink: .
Inutile de dire qu'à l'arrivée à l'espace Villars de Moulins, je fais bien rigoler les copains : "- Alors tu as encore cassé quelque chose !" - "Tiens, voilà le brise-fer qui arrive..." j'en passe et des meilleures :lol: !
Benoît se propose immédiatement (alors qu'il a bien d'autres chats à fouetter :roll: ) pour m'amener au local de son association "Cyclo-Recyclo" et m'ouvre les locaux avec ces mots : "- Bon, voilà l'atelier, les outils, je t'ouvre le grenier, tu vas bien trouver ce qu'il faut pour te dépanner. Je retourne à l'expo, appelle-moi quand tu as fini".
Après deux prélèvements sur des épaves, je trouve un axe de pédalier un poil trop long, mais compatible avec mon boitier et mes manivelles Maxiplume.
Je peaufine les réglages après remontage quand deux autres bénévoles de "Cyclo-Recyclo" arrivent, ce qui me dispense de redéranger Benoît (encore mille merci à lui :fleur: ).

Bon, ce n'est pas tout ça, mais avec ce contretemps, je n'ai écrit jusqu'à présent que V.E.L.O.C.I.P.E.D.I. :mrgreen: ...
Le "A" que j'avais prévu, c'est AVERMES, commune qui touche Moulins au nord.
Les copains de Benoît m'expliquent comment y aller depuis Yzeure où se trouve l'atelier, et je peux ainsi pointer ma dernière lettre !

Avermes.jpg

Et enfin, je peux savourer dignement le "A" de l'Arrivée :velo1: , avec un vélo (et un cycliste) entiers :-D

Il manque une quarantaine de bornes à mon trajet, mais qu'à cela ne tienne, le challenge est honoré et ma bicyclette est réparée.
La balade de demain vers Lurcy-Levis sera un excellent test, car ce n'est pas tout ça, mais il me reste un petit 350 bornes pour rentrer à la maison et il faut que ça tienne :wink:
Si je ne vous ai pas assommés avec mes histoires et que vous êtes sages, vous aurez droit à un autre petit récit ("VELOCIPEDIA 2019, le retour...) pour vous raconter comment ça s'est passé :velo1: ...

En attendant, savourez les photos et les impressions de la manifestation sur https://forum.tontonvelo.com/viewtopic.php?f=3&t=38304&start=105, et triturez vos souvenirs de ces trois jours magiques pour ceux qui y étaient...
à bientôt :hello:
Prosperjunior
Vieux routard que jamais.
Avatar de l’utilisateur
prosperjunior
Plus de 20 messages
 
Messages: 3509
Inscription: Sam 20 Juil 2013 12:51:09
Localisation: ETAMPES

Re: V.E.L.O.C.I.P.E.D.I.A. 2019, version voyage itinérant

Messagede S. Cargo » Mar 14 Mai 2019 22:15:27

Un seul mot : MERCI !!! :fleur: :fleur: :fleur:
Je cherche deux petites sacoches à outils en cuir qui se fixent sur les côtés du porte-bagage… MP au cas où !
Avatar de l’utilisateur
S. Cargo
Plus de 20 messages
 
Messages: 106
Inscription: Mar 25 Avr 2017 12:07:10

Re: V.E.L.O.C.I.P.E.D.I.A. 2019, version voyage itinérant

Messagede ian » Ven 17 Mai 2019 08:41:45

"vous êtes sages, vous aurez droit à un autre petit récit ("VELOCIPEDIA 2019, le retour...) pour vous raconter comment ça s'est passé ".

Avec mes nouvelles lunettes voilà ce que je lis!! :hello:
Merci.
A vélo, A bicyclette, A cheval, A moto, = dehors. En voiture, En bateau, En avion, = dedans
ian
Plus de 20 messages
 
Messages: 4924
Inscription: Jeu 09 Avr 2009 19:26:54
Localisation: Bordeaux

Re: V.E.L.O.C.I.P.E.D.I.A. 2019, version voyage itinérant

Messagede dejoulardi » Ven 17 Mai 2019 17:56:58

Jean François, alors que nombre d'espèces sont en voie d'extinction, que les cyclotouristes de ton acabit disparaissent à vue d’œil, comme la Bécassine des marais, la Grue cendrée ou la Burge à queue noire ; v l’a t'y pas qu'avec ton parcours en «  Zigzag » sympathique, ( la « tamponite" t'aurait repris, chasserais tu les BPF et les BCN ? )  et ton récit non moins intéressant tu nous redonnes espoir ; ben oui, il y en a encore des durs ,des purs ,des vrais cyclos à sacoches . :vieux:
Il faudrait que les jeunes tontons s'en inspirent. L'idée de te rendre à Vélocypèdia à vélo ancien est pour moi une idée géniale, qui devrait être prise plus souvent en exemple, Gilou l'a fait en Grand-bi :fleur: , le sympathique Styveri à vélo ancien :fleur:  ; à ma connaissance, je ne vois que vous trois. Avec quelques années de moins, je t'aurais volontiers accompagné, voir imité.
Bref,tout est parfait : le voyage comme le prônait la Fédé au temps de sa splendeur, sauf l'axe de pédalier... :velo2: Le cadre auvergnat a tenu, l'axe (Stephanois peut -être ) non, oublions la garantie est sûrement dépassée.
Encore merci pour ce récit qui nous a rappelé des routes que nous avons empruntées il y a quelques années.
A plus et sur un vélo ce coup là. :wink:
Les Dejoulardi. :hello: :hello:

Numérisation_20190517.jpg
Une chose est sure,c'est que tout est incertain
Avatar de l’utilisateur
dejoulardi
Plus de 20 messages
 
Messages: 2378
Inscription: Dim 15 Mai 2011 12:58:02
Localisation: maine et loire

Re: V.E.L.O.C.I.P.E.D.I.A. 2019, version voyage itinérant

Messagede Chef de gare » Ven 17 Mai 2019 20:24:24

J'adore, c'est tout :fleur:
Mieux vaut se mettre sérieusement à quelque chose de médiocre, que de rêver éternellement à la perfection Henri de Tourville

Le Chef de gare, cultivateur de rouille depuis 1900
Avatar de l’utilisateur
Chef de gare
Plus de 20 messages
 
Messages: 1933
Inscription: Ven 27 Mai 2016 21:17:40
Localisation: Martel (46)

Re: V.E.L.O.C.I.P.E.D.I.A. 2019, version voyage itinérant

Messagede prosperjunior » Ven 17 Mai 2019 20:37:36

Bonsoir,

Voilà qui me fait un immense plaisir :fleur: .
Pour le parcours, oui, je le confesse il aurait pu être celui d'un canard ivrogne :oops: :

parcours aller.jpg

Oui, la tamponite m'a repris (ou plus exactement sa variante photographique qui ne m'a jamais quitté :roll: ) .
Cette idée de rallier des points sur la carte, c'est comme les dessins avec des points numérotés que nous avions dans nos albums de coloriages de gosse : Sauf qu'au lieu de dessiner un Mickey ou une baleine, on se retrouve avec dans la tête tout un film vécu au contact de la route et des éléments :fleur: .
En faire un récit et le partager, c'est rendre ces instants immortels.
Et puis j'en suis au point où je me passe d'autant plus volontiers du moindre carton que j'estime n'avoir plus rien à prouver à personne sinon à moi-même.
Au retour de ce voyage, je me mets à penser au Tour de France randonneur, (cela ne m'étais jamais arrivé :wink: ), avec Léman-Adriatique, ce sont vraiment des trucs que j'aimerais faire avant de n'en n'être plus capable. Apprendre à voyager léger rend ce genre d'aventure possible. Le carton et l'homologation ne m'intéressent plus, c'est le voyage pour ce qu'il est et qu'il m'apporte qui désormais compte pour moi. Oui, du cyclotourisme à l'état pur :velo1: .

Ici j'avais cinq jours devant moi, une belle occasion de retrouver des lieux que je n'avais pas visité depuis fort longtemps, en découvrir de nouveaux, par des routes m'étant nouvelles. De quoi se remplir plein la tête de nouvelles images.

Edit : En bonus, voici une curieuse fontaine triface découverte au bord d'une petite route, au fin fond de l'Yonne :

fontaine triface1.jpg

Avec le recul, je me dis que le visage de gauche est celui qui ne connaît pas le vélo. Celui du milieu est celui qui le connaît mais le pratique peu. Celui de droite, c'est un cyclotouriste :-D ...

fontaine triface2.jpg

Pour conclure, je voudrais citer encore une fois Henry de la Tombelle, dont une phrase de son livret paru en 1943 "Un demi-siècle de vélo", résonne toujours en moi :
"- La randonnée du cyclotouriste, qu'est-ce ? (...) Pour moi, c'est un album d'images qui se déroulent toutes seules en faisant naître en nos âmes, par la voie des yeux, la volupté de Voir et la mélancolique ivresse de se Souvenir."
Prosperjunior
Vieux routard que jamais.
Avatar de l’utilisateur
prosperjunior
Plus de 20 messages
 
Messages: 3509
Inscription: Sam 20 Juil 2013 12:51:09
Localisation: ETAMPES

Re: V.E.L.O.C.I.P.E.D.I.A. 2019, version voyage itinérant

Messagede Aven » Dim 19 Mai 2019 14:55:51

Hello prosperjunior



Vieux routard que jamais. MERCI

cdlt Aven
Que vive le vélo qu'il vive et encore longtemps.
Avatar de l’utilisateur
Aven
Plus de 20 messages
 
Messages: 770
Inscription: Ven 05 Fév 2016 19:01:13

Re: V.E.L.O.C.I.P.E.D.I.A. 2019, version voyage itinérant

Messagede fedaliou » Dim 19 Mai 2019 16:23:44

:fleur: J'adore lire tes tranches de vie en vélo. respect.
fedaliou
Plus de 20 messages
 
Messages: 1073
Inscription: Dim 15 Oct 2017 09:57:53

Précédente

Retourner vers Récits de voyages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité