• Publicité

De l’Elysée au grand-duché.

Postez ici vos sujets sur les pratiques traditionnelles d'une forme de cyclisme, (compétition, cyclotourisme, vtt,
etc...), les récits de vos voyages à vélo ancien, à l'exception de ceux déjà signalés dans Balades pour lesquels le
récit devra accompagner la préparation de la sortie, vos souvenirs de pratiquant, ou encore vos reportages de visites
vélocipédiquement instructives.

Modérateurs: alain2908, appius, manu, OSSE, Eric, KRISSTOFF, Stéphane

De l’Elysée au grand-duché.

Messagede padrig » Mer 15 Nov 2017 08:21:02

Profitant de quelques RTT providentiels et au détour du pont de la Toussaint nous décidons de tourner bride et prendre les routes du Nord. Notre objectif : rallier Paris au Luxembourg. Le voyage se fera au gré des hôtes situés sur notre route via le site Warmshowers. Nous logerons donc a Tramery dans la Marne, puis a Charleville-Mézières, du côté de Virton en Belgique, a Yutz non loin de Thionville et Bettembourg. Notre trajet nous fait passer par deux fois en Belgique pour aller a l’Abbaye d’Orval et a Meix prés Virton, deux fois également au Luxembourg a Schengen et a Luxembourg-ville et aussi un crochet en Allemagne non loin de la Moselle.

Image

Nous avons pris la photo et avons dû rapidement circuler de l’Elysée, une policière prévenue par talkie-walkie arguant que nous n’avions rien a faire ici nous demanda de débarrasser le plancher fissa, comme rien n’indique que nous ayons a circuler je tente vainement de lui expliquer que nous entamons un voyage dont le point de départ se situe ici. Ce a quoi elle répond, « je me fais engueuler par mes collègues ne restez pas ! ». Nous remontons sur nos clous pour éviter que cette garante de l’ordre public ne pâtisse de sa hiérarchie… la photo est prise et il commence a pleuvoir.

Image

Nous gagnons la villette et ses fameux bouchers qui tranchent le lard, il est déjà 9H00 Paris termine son réveil, derrière nous la Philharmonie de Paris. Décision est prise de longer le canal de l’Ourcq dès la sortie de Paris. Tchao Pantin donc, nous filerons le long de l’eau à la faveur d’une piste cyclable plate et sans histoires. Déjà la première crevaison sur le Gitane en la matière d’un gros morceau de verre sur la roue arrière. Nous perdons d’autant plus un temps précieux, que d’autres cyclistes regagnant la capitale et moins précautionneux nous empruntent des outils qu’ils auront du mal a utiliser.

Image

Nous passons le Château D’Etry et celui de Trilbardou sous la pluie. La piste cyclable que nous quittons parfois est encombrée de Joggeurs et de cyclistes en tous genres.

Image

Image

Le temps est véritablement pourri le canal de l'Ourcq nous aura fait gagner pas mal de temps. Initialement nous devions partir des Jardins du Luxembourg pour le clin d’œil, mais la SNCF n’assurant que tardivement la liaison Vernon-Paris le dimanche matin nous avions du raccourcir le trajet qui fait tout de même 140 km aujourd’hui. Ce temps a ne pas voir les Paudeau naviguer avec leur voiles multicolores dans ces beaux jardins agit sur le moral mais a priori les jours suivant devraient être moins désagréables...

Mais bientôt la Cathédrale de Meaux... il est temps de manger.

Image

Prendre des forces, un leitmotiv, avant de reprendre la route qui est de plus en plus trempée, la circulation s'estompe la capitale est déjà loin, nous rentrons dans la campagne de l'Est de la France. Le vent est terrible a Meaux mais par chance en notre faveur! Une fois n'est pas coutume. Je m'aperçois un peu tard que j'ai oublié les cadenas pour les vélos.
Dernière édition par padrig le Mer 15 Nov 2017 09:47:05, édité 1 fois.
padrig
Plus de 20 messages
 
Messages: 410
Inscription: Mar 04 Jan 2011 09:36:00
Localisation: VERNON

Re: De l’Elysée au grand-duché.

Messagede padrig » Mer 15 Nov 2017 08:51:18

Après, le Brie de Meaux, La Ferté-sous-Jouarre, témoin d’une époque où chaque ville de l’Hexagone avait sa spécialité et en vivait, a la Ferté c’était les meules. Enormément de meules y ont été réalisées, un quai en bord de Marne est même réalisé par un empilement de ces Meules. On retrouve des meules Fertoises en Europe aux états Unis et en Nouvelle Zélande. Il s’agissait de meules Monolithes (en une seule partie), une technologie dépassée désormais.


Image

Mais bientôt nous gagnons les premiers vignobles de l’Est Parisien, le Champagne dans le 77 en Seine et Marne. Initialement nous devions être logés dans la Marne chez un propriétaire récoltant nous ayant promis moult canons de ses récoltes et un repas digne du plus beau des Cochelets Marnais. Cycliste lui aussi il ne sera pas la et nous devrons pousser jusque Tramery, via Dormans et Château-Thierry. D’ailleurs comment appelle t on les habitants de la ville de Jean de la Fontaine ? Réponse : les Castelthéodoriciens . Cette ville fait également partie des 64 communes françaises ayant reçu la légion d’honneur.

Image

Château Thierry, Il fait déjà sombre nous sommes au départ de la route des vignobles du Champagne, sur cette photo une vue de la Tour Balhan en contrebas des remparts de l’ancien Château. Je connais la route sur ses 3/4 l'ayant déjà parcourue lors des premières vendanges que j'ai fait a Verneuil il y a pas mal de temps déjà.

Image

Nous nous enfonçons progressivement dans la nuit, mon camarade de jeu est épuisé, il fini par somnoler sur un haricot de carrefour tant la pépie assassine et la fatigue le guette. Un épicier sur le point de fermer fera une dernière affaire en nous vendant ses Bananes trop mures mais bien sucrées. 35km plus loin nos hôtes sont là le repas est servi, nous sommes au chaud, et nous entamons une bouteille de très local Champagne Vranken. Nous avons une chance inouïe ces gens très accueillants nous prêtent une maison d’amis située sur leur terrain. Déjà nos esprits engourdis s’endorment en pensant a la première difficulté du voyage la Montagne de Reims que nous traverserons demain au petit matin gris.
padrig
Plus de 20 messages
 
Messages: 410
Inscription: Mar 04 Jan 2011 09:36:00
Localisation: VERNON

Re: De l’Elysée au grand-duché.

Messagede soulfrog » Mer 15 Nov 2017 14:20:26

Bonjour,
Encore un très beau récit de voyage, dans des conditions météorologiques difficiles.
J'ai quatre pieds gauches sans pouce préhenseur :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :velo2: :velo2:
soulfrog
Plus de 20 messages
 
Messages: 611
Inscription: Mer 23 Oct 2013 21:07:26

Re: De l’Elysée au grand-duché.

Messagede king » Mer 15 Nov 2017 19:12:14

encore un beau récit qui s'annonce , bravo à vous les jeunes et merci pour le partage :wink:
velociraptor rex
Avatar de l’utilisateur
king
Plus de 20 messages
 
Messages: 2966
Inscription: Sam 31 Déc 2016 16:56:28
Localisation: marne la vallée

Re: De l’Elysée au grand-duché.

Messagede padrig » Sam 18 Nov 2017 17:36:24

Le lendemain levés aux aurores, nous allons rouler vers Rilly la Montagne car non loin se situe le Mont Joli qui compte pour le brevet des Monts de France. Il y a du givre la campagne est blanche et ça pince un petit peu. La montagne a Reims a été le lieu d'atrocités, ceux ci ont perdu la guerre, et les voisins de l'autre coté du mur l'ont gagné ( cimetière de Marfaux)... Comme dirait Prévert dans Barbara, "quelle connerie la guerre".

Image

Nous roulons dans la montagne de Reims ou le goudron a du souffrir des intempéries et régulièrement des machines, des scrapers et autres bulldozer nous coupent la route, ça sent les feuilles d'automne et le bitume chaud ça colle aux pneus et rend les descentes périlleuses tant les départementales sont parsemées de gravier comme si une nuée de petit poucets en goguette y avait jeté une foultitude de cailloux.

Milles grâces soient rendus aux cantonniers qui remettent en état par tout temps le réseau routier de notre beau pays et ce pas uniquement sur le route de Louviers comme dit si bien la chanson.

Image

Trouver le Mont joli n'est pas une mince affaire, celui ci ne culmine pas bien haut, pas de panneaux, seulement deux chemins, l'un part de Rilly la Montagne en face de la rue ou presque du château ( qui est une bonne adresse pour tontons fortunés) ou au départ de Villers Allerand. Nous prenons ce second chemin qui soit monte a pic soit a une variante plus sinueuse. De la boue partout des cailloux une route pas fréquentable pour un sou... en haut on ne peut pas parler de panorama, mais simplement un des monts (et pas le plus haut) de la montagne de Reims. Partout les vignes ont ce reflet mordoré du a l'Automne, couleurs typiques de l'après vendanges dans la Marne. Nous ne nous attarderons pas et redescendons pour gagner la route de Reims que nous voyons au loin, aucun dépliage de carte a prévoir donc.

Image

La première difficulté est passée, chronophage car mal revêtue, en tout cas c'est fait je peut noter ça dans mon calepin. Nous ferons un rapide arrêt a Reims pour les Biscuits Fossier entre autres. Voici une vue de la Cathédrale.
La Cathédrale de Reims c'est en résumé 800 ans et 25 rois de France couronnés...

Image

J'aime beaucoup l'ange au sourire décapité en 1914 par une poutre, symbole du génie français et du patrimoine détruit par l'armée allemande, il sera restauré en 1926. Mais ce que je préfère c'est ce bas relief "les damnés trainés en enfer" par quelques diablotins qui guident des hommes d'église en mitre ainsi que quelques têtes couronnées et d'autres plus roturières a grimper dans le chaudron d'Asmodée!!

Image

Nous laissons Reims pour avancer vers Rethel car ce soir nous dormirons a Charleville-Mézières et il reste de la route, de Reims a Rethel peu de villes susceptibles d'avoir un restaurant ouvert nous décidons de rouler et de s'arrêter a la première auberge venue.
padrig
Plus de 20 messages
 
Messages: 410
Inscription: Mar 04 Jan 2011 09:36:00
Localisation: VERNON

Re: De l’Elysée au grand-duché.

Messagede padrig » Sam 18 Nov 2017 18:01:50

Reims est vite traversée, nous éviterons des monuments qu'il convient de visiter lors de cette étape Rémoise comme le Boulingrin la place d'Erlon etc et bien sur les différentes maisons de Champagne ( un coup a ne pas repartir). Mention spéciale pour le circuit de Reims ( circuit de Gueux) qui accueillait la formule 1 en France, le gagnant reçu une bouteille de Moet et Chandon en 1950 et cette tradition perdure partout depuis sauf a Indianapolis ou le vainqueur reçoit une moins festive bouteille de lait...

Partis par la route de Bétheny pour éviter les grands axes, nous arrivons a trouver un restaurant a Boult sur Suippe. Si vous y passer n'hésitez pas a pousser la porte, le rapport qualité prix est top. Nous avons bien rigolé avec les locaux et prit notre café au zinc et fini par demander si ils n'avaient pas un petit remontant histoire de remettre le facteur sur le vélo. On nous dit bien sur on a du Marc de Champagne!!! Plutôt vigoureux et donnant du cœur au ventre ce Marc, il a eu la délicatesse de ne même pas figurer sur la note de cette maison ou nous fumes on ne peut mieux reçus!

Mais bientôt Rethel et l'église St Nicolas construite sur les hauteurs de la ville.

Image

Et la route toujours la route...

Image

Des raccourcis sur des chemins en terre...

Image

Le relais de poste de Launoy sur la route des églises fortifiées de Thiérache , une route de redécouvrir a pied comme Rimbaud ou a vélo comme nous. Le courageux propriétaire de ce relais est actuellement en plein travaux.

Image

Charleville n'est plus très loin et le soleil se couche, me revient a l'esprit ces quelques vers de ce grand poète de Charleville qui a du arpenter a pied ces routes:

Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot aussi devenait idéal :
J'allais sous le ciel, Muse ! et j'étais ton féal ;
Oh ! là là ! que d'amours splendides j'ai rêvées!

Mon unique culotte avait un large trou.
- Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
- Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon cœur !

Image

Poète a ses heures mon compagnon de route et d'infortune décide lui aussi de faire un peu de marche a pied...
padrig
Plus de 20 messages
 
Messages: 410
Inscription: Mar 04 Jan 2011 09:36:00
Localisation: VERNON

Re: De l’Elysée au grand-duché.

Messagede Stéphane » Sam 18 Nov 2017 18:41:02

C'est beau ! Tes récits sont toujours magnifiques, Padrig :fleur:
:hello:
"La bicyclette, c'est autre chose qu'un sport. C'est un bienfait social" (Pierre Giffart, en 1890)
Avatar de l’utilisateur
Stéphane
Plus de 20 messages
 
Messages: 2306
Inscription: Jeu 24 Mar 2011 19:52:54
Localisation: Chatou (Île de France)

Re: De l’Elysée au grand-duché.

Messagede king » Sam 18 Nov 2017 18:44:55

vous êtes pas passés par l'ancien circuit auto ??? :surpris: :shock:
velociraptor rex
Avatar de l’utilisateur
king
Plus de 20 messages
 
Messages: 2966
Inscription: Sam 31 Déc 2016 16:56:28
Localisation: marne la vallée

Re: De l’Elysée au grand-duché.

Messagede padrig » Jeu 23 Nov 2017 11:44:41

Nous resterons la nuit à Charleville-Mézières, notre hôte est également cycliste, Parisien, partit dans les Ardennes pour le travail. Arrivés tard nous ne visiterons rapidement la ville que demain. Nous avalons notre soupe en faisant de grands « slurps » buvons quelques bières locales avec notre hôte et tombons dans les bras de Morphée. Il est prévu de longer la Meuse jusqu’aux environs de Sedan puis d’obliquer vers le Mont St Walfroy ou se situe un ermitage duquel le point de vue est magnifique, nous passerons ensuite la frontière Belge pour aller manger à l’Abbaye d’Orval et dormir le soir à Meix-devant-Virton.

Image

Levés tôt nous déjeunons chez notre coturne d’une nuit avant de gagner la Place Ducale pour y prendre un dernier café et prendre la route. Nous suivrons les indications de notre hôte et de la bistrote qui nous ont indiqué et confirmé une piste cyclable pittoresque le long de la Meuse.
Une vue de la place Ducale à Charleville, celle-ci ressemble à s’y méprendre a la place des Vosges a Paris, en effet, La similitude des deux places vient du fait que leurs architectes étaient frères : Louis Métezeau en 1607 pour Paris et Clément Métezeau en 1606. La principale différence des deux places vient du fait que la place de Charleville ne possède aucun terre-plein central. Dans la place Ducale, il n'y a que de la pierre, contrairement à la place des Vosges, où furent plantés, tardivement, des arbres.

Image

Voici une statue de Charles de Gonzague sise sur la fontaine du même nom, Duc de Nevers et de Rethel, Duc de Mantoue et de Montferrat, Le 6 mai 1606, le jour même de ses 26 ans, il fait commencer les travaux de ce qui va devenir Charles-Ville. Le lieu choisi est situé en son duché de Rethel, à environ 45 km au nord de cette ville, dans une boucle de la Meuse juste en face de la citadelle de Mézières. Près de 35 ans de travaux seront nécessaires pour en faire une ville digne de ce nom. Mais, dès 1608, il en fait la capitale de sa principauté d'Arches.
La route vers Sedan est ourlée de brume, il fait un froid de canard mais c’est plat nous avançons vite… Nous ferons une halte dans un troquet en bord de Meuse tellement nos doigts gourds n’arrivent plus à serrer nos cintres respectifs. La brume a humidifié nos habits et cet arrêt salvateur permet de se réchauffer les os avant que le brouillard ne se lève.

Image

Un bout d’Auvergne dans les Ardennes en la matière de ce panneau en lave émaillée sur béton armé.

Image

Arrivés à Sedan la brume est toujours là, nous passerons par le château rapidement. C'est l'une des plus grandes forteresses d'origine médiévale d'Europe avec 35 000 m2 sur sept étages et des murs de plus de 7 m de large (le mur le plus épais avoisine les 27 m de large), datant de 1424. Cette forteresse joua un rôle décisif en 1870 lors de bataille de Sedan, Napoléon III fait hisser sur le château fort le drapeau blanc demandant la fin des hostilités...
padrig
Plus de 20 messages
 
Messages: 410
Inscription: Mar 04 Jan 2011 09:36:00
Localisation: VERNON

Re: De l’Elysée au grand-duché.

Messagede padrig » Jeu 23 Nov 2017 12:28:11

Le Mont Walfroy est situé à proximité immédiate de Margut a un peu plus de 20 km de Sedan. C’est une colline des Ardennes culminant a 350 mètres. Le panorama vaut vraiment le détour, la route est facile mais devient très pentue après le dernier virage qui mène a l’ermitage.
A l’origine il s’agit d’un ancien lieu de culte païen qui au VI eme siècle fut choisi comme lieu de culte et de pèlerinage. Ce site devient dès lors un témoin des vicissitudes de l'histoire de l'église catholique française et de l'histoire d'un territoire ardennais, à proximité immédiate de la frontière.

Ce mont compte bien évidemment pour le brevet des Monts de France et il convient d’y aller coute que coute, vaille que vaille.

Image

La vue est saisissante et vaut véritablement le détour.

Image

Il y règne une ambiance particulière, un lieu « où souffle l’esprit », en quelque sorte, référence à la colline de Sion dont Maurice Barres parle dans son roman « La colline inspirée ». La lumière y est belle et l’endroit empreint de quelque chose d’indéfinissable je trouve. La descente est rapide mais ne comporte qu’un virage, pas de danger donc. Nous prenons la D44 direction Moiry et Villers-devant-Orval.

Image

Château de Tassigny, datant du XVI eme siècle et bâtit sur des fondations médiévales. Ayant joué un rôle lors de la guerre de 30 ans, abimé en 14 et fortement endommage en 40 par des obus français (la ligne Maginot n’étant pas loin !). Ce bâtiment marque la proximité immédiate avec la frontière Belge que nous passons la socquette légère avec l’idée de bien manger ce midi à l’Abbaye d’Orval !

Image

Quelques kilomètres plus loin c’est l’Abbaye , sa bière, mais aussi son fromage ! Datant de 1070 pour le premier bâtiment qui était une simple chapelle, cet édifice est véritablement extraordinaire.
Cette Abbaye tire son nom d’une phrase de la Comtesse Mathilde qui ayant perdu sa bague dans une pièce d’eau qui était un souvenir de son défunt époux est retrouvé par une truite qui bondit de l’eau avec son anneau. Celle-ci se serait exclamée « vraiment, c’est ici un val d’or » d’où la truite sur les bouteilles d’Orval.
Voici une vue générale de l’Abbaye :

Image

Et la fameuse pièce d’eau :

Image

Au restaurant attenant nous y boirons de la bière Orval bien sûr, mais d’un type très particulier que l’on ne trouve qu’à l’Abbaye et que boivent les moines à leur repas, pas vraiment celle du commerce qui est déjà pourtant si bonne !

Image

Le couvert se trouva mis...
Je laisse à penser la vie
Que firent nos deux amis...
padrig
Plus de 20 messages
 
Messages: 410
Inscription: Mar 04 Jan 2011 09:36:00
Localisation: VERNON

Re: De l’Elysée au grand-duché.

Messagede Geo Ham » Jeu 23 Nov 2017 14:28:31

Le couvert se trouva mis...
Je laisse à penser la vie
Que firent nos deux amis...

...on attends avec impatience la suite de la fable...

:-D
Geo Ham
Plus de 20 messages
 
Messages: 32
Inscription: Ven 31 Oct 2014 08:43:51


Retourner vers Récits de voyages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités