• Publicité

La ballade de Marco l'Agenès

Postez ici vos sujets sur les pratiques traditionnelles d'une forme de cyclisme, (compétition, cyclotourisme, vtt, etc...), les récits de vos voyages à vélo ancien, à l'exception de ceux déjà signalés dans Balades pour lesquels le récit devra accompagner la préparation de la sortie, vos souvenirs de pratiquant, ou encore vos reportages de visites vélocipédiquement instructives.

Modérateurs: alain2908, KRISSTOFF, lebougnat, OSSE, Eric, appius, manu, Stéphane

ERRARE HUMANUM EST

Messagede Marco47 » Sam 10 Juin 2017 08:24:44

... perseverare diabolicum (est) :roll:

Dans le cas du gascoun, c'est presque une constante :mrgreen: ... mais bon, j'me soigne :vieux:

Adoncque, volte-face "saumurienne" pour le gascoun le plus à l'ouest du "sut" car finalement et après mûre (voire rancie) réflexion, j'a pas envie de transformer mon Gitane historique :confus:
Du coup, j'espère me rabattre sur un vieux clou "tout pourri replica" du milieu des années 70 et le changer en ... vieux clou tout pourri montagnard :mrgreen:
Dès que j'aurai attaqué le chantier du siècle, je vous tiens au jus, bande de tricoteurs mutiques telle la carpe frayant dans les douves d'un château médiéval :hello:
Marco47
Plus de 20 messages
 
Messages: 1317
Inscription: Sam 18 Sep 2010 11:49:47

Re: La ballade de Marco l'Agenès

Messagede kita » Sam 10 Juin 2017 08:41:13

c'est quoi la marque de ta moquette ? :mrgreen: ça m'aurait bien rendu service sur mon dernier periple dans la Montagne Noire avec finish tout pourri le long du canal en aval de Carcassonne :evil:
sinon je pense que tu as loupé ce fil viewtopic.php?f=4&t=32384
joelle
kita
Plus de 20 messages
 
Messages: 1160
Inscription: Ven 23 Oct 2009 08:11:36
Localisation: Bordeaux

Repose en paix cher Niisku

Messagede Marco47 » Sam 10 Juin 2017 21:51:17

Merci pour ton information chère Kita.
Triste nouvelle en effet que la disparition de ce personnage à la personnalité bien trempée qu'était Niisku. Nous avions passé une journée exceptionnelle chez toi du côté de La Réole avec une rando mémorable (j'ai encore un paquet d'anecdotes en tête juste en l'évoquant).
Dilecta le Blanc demi-course.jpg
il reste un lien entre nous : ce vélo Dilecta
Dilecta le Blanc demi-course.jpg (541.38 Kio) Vu 296 fois
Marco47
Plus de 20 messages
 
Messages: 1317
Inscription: Sam 18 Sep 2010 11:49:47

Re: La ballade de Marco l'Agenès

Messagede Marco47 » Lun 12 Juin 2017 09:23:41

kita a écrit:c'est quoi la marque de ta moquette ? Juste des neurones qui font court-circuit et me permettent de voir le monde différent de ce qu'il est (et accessoirement, ne me plaît)
... ça m'aurait bien rendu service sur mon dernier periple dans la Montagne Noire avec finish tout pourri le long du canal en aval de Carcassonne.
Belle rando ! Mais ma "moquette" ne m'a nullement prémuni contre la rude montée vers le Tourmalet. Tout au plus, elle évite que mon tour de tête s'expanse :mrgreen:


Bon, plus sérieusement, la disparition d'un Tonton "historique" (même s'il s'était éloigné de TTV) m'a remué plus que je ne pourrais l'exprimer.
Alors, en souvenir de lui, j'ai sorti le cadre du Dilecta bleu qu'il m'avait échangé contre des pièces dont je n'ai même plus le souvenir. Il est posé sur mon établi et je compte le remonter avec les pièces qui l'accompagnaient (dérailleurs Simplex en plastique "hautement fragiles").
Et lorsque j'aurai réglé tout ça pour qu'il soit roulant, je referai avec la fameuse balade de 2011 en souvenir de Niisku et de cette belle journée que nous avions passée tous ensemble.
Marco47
Plus de 20 messages
 
Messages: 1317
Inscription: Sam 18 Sep 2010 11:49:47

Le vieux clou des cimes !

Messagede Marco47 » Mar 13 Juin 2017 21:36:35

avé tonton caesar, morituri te salutant Ok, ça s'arrange pas avec l'âge :roll:

Bon, mais si je poste alors qu'apparemment je n'ai pas grand chose à conter en termes de récits de voyages (NDR : en mêm' temps mes élucubrations vélocipédiformes de ce sujet se trouvaient ailleurs dans cet inestimable fofo, dont acte :mrgreen: ), dans ma cheutron sauvage en mode terra incognita ya place à un voyage intérieur dans lequel tu te perdrais facilement mon Tontounet :wink:
Ainsi, avant de remonter le Dilecta de Philip, j'ai entrepris de mettre ma menace à exécution et de transformer un vulgus cyclum (un vieux biclou mangé de rouille et de poussière céleste :roll: ) en pur isard en poil des Pyrénées.

Alors, fallait bien que lou gascoun nous sorte un bel acte manqué de derrière les fagots, hein :evil: :!:
Quoi ? Trois fois rien en fait : j'ai juste paumé le seul dérailleur Simplex triple plateaux de ma collec' :shock: impossible d'y remettre la main dessus. Tu le crois :?: :oops:
Oh ben oui : des Huret, même des Simplex, j'en ai en magasin :vieux: Mais en triple : BERNIQUE :!:

Moi qui étais tout content d'avoir déniché un cadre trois tubes Renault's avec peinture, pardon, barbouille d'origine bien griffée, bignée, rouillée. Y foutaient pas une grosse couche les anciens. Z'avaient des oursins dans les poches, ou bien ?
(Reynolds, hein, pas Renault, ééévidemment : sinon : au bûcher !)
Je peux me concocter un pur rat's bike d'enfer avec un look bien pourrave que les puristes rien qu'à le visionner demanderont ma tête (et le reste :oops: ) à Bruno nôt' maît'

M'en fous ! Ce sera ptêt' ben mon dernier acte de foi sur ce bon vieux fofo mais ch'uis prêt au feu d'artifice ultime, apothéose de ma décrépitude vélocipédalofilifiante 8) (de pigeon, pour changer un peu :mrgreen: ).
Bon, hé, band of vieux coursiers sur le retour : soyez magnanimes avec el Marco :oops:
Si l'enveloppe de mon haridelle risque de vous glacer d'effroi devant ses blessures de guerre et le peu de considération que je leur porte, le graissage, le "huilage" et les réglages sont en revanche hyperchiadés.
C'est bien simple : les roulements pètent dans la soie :mrgreen:

Ah ouais ! Ya un poste qui me donne aussi des sueurs froides : les freins. A tel point que si la carcasse sera vintage (pas taper, c'est juste pour faire genre :confus: ), je me tâte pour les patins : ça risque de sentir la gomme nippone bien moderne, si vous voyez mon allusion :roll:
Courageux mais pas un pélo téméraire, el Marco car dans les descentes montagnardes, ya des bouts droits qui valent bien 70 km/h mais avec un virage en épingle à nourrice, à cheveux, à billets (ah non, là ça march' pas :mrgreen: ) tout au fond ... et souventes fois on peut pas se payer le luxe de tirer tout droit :surpris: : Faut du frein et du bon (du bonnet) dans ces cas-là :!:

En plus, j'ai une phobie qui se soigne pas (enfin ... une de plus :roll: ) : j'ai une sainte horreur des roulements et autres engrenages qui chantent leur rouillitude et/ou leur graisse séchée depuis belle"burette"
Du coup, je peux passer des heures à décrasser, décaper, polir, lubrifier et régler jusqu'à ce qu'on n'entende plus qu'un son de tapis volant.
De même, je traque les points durs jusqu'à ce qu'ils disparaissent à jamais dans les limbes du matos pas entretenu :vieux:
(quand je pense que des cyclistes "chevronnés" m'ont doublé dans une rude montée pyrénéenne avec une chaîne qui chante ! Mais que fait donc la police ? :mrgreen:)

A suivre (ou à précéder : c'est selon :velo1: )
Marco47
Plus de 20 messages
 
Messages: 1317
Inscription: Sam 18 Sep 2010 11:49:47

Re: La ballade de Marco l'Agenès

Messagede papik » Ven 16 Juin 2017 20:38:13

Bien le bonjour "EL MARCO and CO"... figurez vous que nous avons loupé de peu une réunion Tontonesque au sommet de ce mythique col !
En effet, le même jour, nous en faisions l'ascension avec l'un de mes fistons, si ce n'est que partis un peu tard de Capvern, (la veille nous avions fait l'ASPIN), nous nous sommes retrouvés en finale du col que vers les 14h bien tassées ...ce qui n'était pas très malin, car toute l'ascension s'est déroulée en plein cagnard ce qui , ajouté à la difficulté de la pente elle même , fait que nous avons dégusté un max bref, je n'ai pas aimé du tout et je ne suis pas prêt de recommencer ! inutile de dire qu'arrivés en haut, nous avons filé rapido vers une auberge située un peu en contrebas , pour reconstituer les réserves fortement entamées par cette montée de ouf !
A la réflexion,il faut admettre que c'est un sacré morceau et je tire mon chapeau et même mon sombrero aux coureurs du Tour qui se le coltinent aux termes d'une étape déjà bien longue !
Au retour, et peu avant d'arriver à La Mongie , alors que je déboulais à 70, j'ai failli me percuter ...un Lama... oui, un Lama qui avait du se faire téléporter depuis ses Andes natales et qui traversait nonchalamment la route ...arrêt à quelques centimètres du bestiau fort heureusement...depuis,grande est ma dévotion à Monsieur SHIMANO dont les excellents freins 105 équipaient ma monture !
Ce qui est amusant, c'est que nous avons un peu les mêmes photos ...
Le lendemain, c'est une montée difficile, mais bien plus sympa question paysage qui nous attendait, je veux parler du col de MENTE, celui là, je vous le recommande et il n'y a pas la circulation débile du Tourmalet, la route appartient aux cyclistes nombreux à le gravir, un régal ! avec en plus au sommet, une charmante auberge et en souvenir , un fou rire , car , alors que nous regagnions la route après un bon repas, nous fumes interpellés par un cycliste Espagnol qui faisait la sieste sur l'herbe ..." por favor senor, esta lejos el col de MENTE ? " je lui répondais qu'il y était...il dormait sous le panneau indiquant le col... a mon avis, il avait du être quelque peu éprouvé par l'ascension !il faut dire qu'avec cette chaleur !...
Quel dommage ami Marco, que nous nous soyons ratés de si peu, cela aurait été super de faire un bout de chemin en peloton ton...
Fichiers joints
IMG_3710.JPG
IMG_3705.JPG
IMG_3662.JPG
IMG_3652.JPG
papik
Plus de 20 messages
 
Messages: 780
Inscription: Lun 26 Mar 2012 21:12:59

L'addiction au Tourmalet

Messagede Marco47 » Sam 17 Juin 2017 05:10:50

Adiou cher Papik :hello:

Wouah ! J'aurais pu grimper le Tourmalet en compagnie du grand Papik : celui-là même qui s'infuse les mythiques cols alpins en sifflotant :fleur: ç'eut été un honneur :!:
Mais bon, en mêm' temps cher Tonton à la socquette légère, je mets dans les deux heures et vingt minutes à vaincre "avec péril" cette redoutable montée. C'est dire si vous auriez eu le temps, ton fiston et toi, de pique-niquer et faire une sieste en m'attendant :oops:

Figure-toi que, comme toi, mon gendre n'était pas prêt de recommencer (cette ascension) avant de se raviser quelques jours plus tard.
Pourquoi ?
Ben à cause du gascoun le plus fondu à l'ouest de Garonne, une fois de plus :!:

Son paternel ayant pratiqué le vélo lors de ses études supérieures, j'ai dit à mon gendre qu'il pourrait s'infuser le Tourmalet avec nous au guidon de la réplique de son vélo de l'époque ... mais c'était une boutade votre honneur :oops:
Sauf que el gendre en a causé depuis avec son père et que celui-ci, sans doute aussi "joueur" que son fils, se déclare prêt à relever le gant :!: :shock: :shock: :shock:
Le biclou de son époque était un Peugeot "de course blanc" (un P10, un PRN, un PX10, un ... autre modèle ? L'enquête est en cours :geek: ).

Du coup, entre Fiston, el gendre et son père, le mien de père (çui qui a 77 printemps avec la tige ... de selle ... encore bien verte :mrgreen: ) et lou gascoun en prime, y risquerait d'y avoir un drôle de peloton sur la route du Tourmalet :shock:
Genre de "braccaces" un poil barrés aux entournures, à la technique frustre mais à la volonté sans faille :mrgreen:
Bon Ok, ça va être extrêêêmement difficile de réunir tout ce petit monde ... mais on peut rêver un p(n)eu, non ?

Le col de Menté :
Ah ! el Marco pris en défaut. J'l'ai pas grimpé çui-ci ... pourtant je ne suis pas passé très loin en ... en ... 2008 ?
Cette année-là, j'étais en vacances à Luchon (ou Bagnères de Luchon, pour les pointilleux :wink: ) et après m'être mis minable dans le col du Portillon l'année précédente, je voulais l'essayer sur son versant espagnol.
Parti de Luchon, donc, je suis descendu jusqu'à Saint Béat puis je suis remonté jusqu'au village espagnol de Bosost par la vallée , je vous le donne en mille, de Garonne, bien sûûûr.
A Saint Béat, je ne devais pas être bien loin du col de Menté.

Alors, cher Papik, il est vrai que je ne donne pas de dates précises pour mes tentatives de grimpouillage de cols pyrénéens (pour des raisons multiples zé "avariées" :mrgreen: ), mais je peux donner aux Tontons une fourchette dans laquelle je veux relever mon prochain défi "à la onc ". Ce sera, peu ou prou, entre le lundi 28 août (2017, hein :mrgreen: ) et le mardi 5 septembre.

Quel genre de défi ?
La rrévantcha del Tourmaleto, soit en bon franchouille d'cheux nous : Tourmalet, Acte II (en fait Acte III car je te l'ai escaladé deux fois déjà. Mais Acte II parce-que la dernière fois fut si terrible qu'elle a ressemblé à un Acte premier, si vous arrivez à siuvre car moi-même j'ai décroché :roll: ).
Et je dois le faire, pour être raccord avec le fofo, au guidon d'une vieillerie antique si je retrouve ce satané dérailleur avant Simplex avec son joli "S" gravé au milieu d'un soleil (ou un truc du genre).

Si des Tontons§Tatas passent dans les parages au guidon de leurs splendeurs restaurées (genre Mercier rose, PX10, Gitane Olympic, Bianchi "Coppi", etc ...) dans cette fourchette, ce serait un honneur d'accomplir les premiers hectomètres de cette montée tourmalienne en leur compagnie :fleur: (parce-qu'après je vois tous les cyclistes s'éloigner inexorablement pour de sombres histoires de rapport poids/puissance :roll: ).

Bon, allez, je crache le morceau : le vieux clou que je remonte n'est autre que ... le Gitane Sprint 1980 (indûment baptisé "79 mHz") de ma jeunesse avec lequel j'ai rejoint par deux fois l'Aspinou (en 42 x 26)
Sauf que là, je te lui ai greffé un triple plateaux avec le petit en trente quenottes et la RL d'un VTT au gros pignon de 28 dents.
Si j'arrive à régler tout ça, je devrais grimper aux arbres malgré mon "en bons points" :mrgreen:

C'te fois-ci, le départ s'effectuera à Sainte Marie de Campan devant l'ancienne forge où Eugène Christophe a réparé sa fourche :fleur:
Marco47
Plus de 20 messages
 
Messages: 1317
Inscription: Sam 18 Sep 2010 11:49:47

Re: La ballade de Marco l'Agenès

Messagede Marco47 » Dim 18 Juin 2017 16:49:27

Hey cher Papik :hello:

Je réagis très très vite ... mais à retardement :!: :mrgreen:
C'est bien le vendredi 26 mai (2017 ééévidemment :wink: ) que j'ai atteint le sommet du Tourmalet pour la deuxième fois (après le 1er septembre 2016) : il n'y avait plus la statue "monumentale" du cycliste ce jour-là.
Mais y avait bien les lamas :shock:
P1090835.JPG
Serge le lama et ses potes

... et j'ai bien failli m'empéguer "Serge" dès le départ de la descente :!: :surpris:

Si vous étiez bien au sommet du col vers 14h00 ce jour-là ton fils et toi, ben alors on s'est loupés à peine d'une petite heure :cry:
Je t'aurais reconnu car j'avais enregistré ta physionomie et ton beau vélo Peugeot (non éligible dans le fofo mais je sais pas pourquoi, j'aime de plus en plus les biclous de la période 90's ... sans renier ceux des 70's/80's, hein :mrgreen: pas taper).

Brêfle, ce n'est peut-être que partie remise pour une réunion tontonesque " au sommet " d'un col pyrénéen car j'ai l'intention (bien ferme l'intention :wink: ) de grimpouiller quelques cols mythiques au guidon de mon Gitane "historique" (à bien des Edgar) ... hum, dès que j'aurai retrouvé ce satané dérailleur Simplex :evil: (NDR : quel truffon ce Marco :oops: ).
Tiens, attendez un p(n)eu, j'vais vous faire un clic clac Kodak du Gitane qui se morfond dans l'abri de fortune que j'ai pompeusement baptisé "mon atelier" :wink:
Marco47
Plus de 20 messages
 
Messages: 1317
Inscription: Sam 18 Sep 2010 11:49:47

Gitane : la renaissance

Messagede Marco47 » Dim 18 Juin 2017 17:39:09

Bon, de retour de mon abri ousqu'il fait une chaleur de four :shock:
001.JPG
il a " triplé " !!!

Alors, au jeu des sept erreurs, tout est d'origine sur ce Gitane sprint 1980 à l'exception de :

1/ sur la photo : de haut en bas, la tige de selle Laprade flûtée, le pédalier triple plateau Laprade SR (en fait c'est du "jap' " Sakaé qui ressemble furieusement à du Sugino) et le dérailleur arrière Shimano (SYS ?) je pense bas de gamme pour VTT et c'est tout !
Le reste c'est de l'historique, du qui a du vécu coco :wink: et d'origine siouplait :fleur:
Bon, j'vais juste mettre du neuf en termes de couvres cocottes marron ou noir, j'sais pas encore) et de guidoline (tresse pour les puristes) noire mais moderne épaisse et confortable car la tresse en coton d'origine c'est beau, c'est roots, c'est vintage Ok mais c'est pas vraiment confortable :oops: (remarquez, je garde la selle d'origine Challenge pro alors que c'est un beau tape cul :twisted: ).

2/ pas sur la photo :
le dérailleur Simplex ( "petit ! petit ! petit ! où te planques-tu saligaud !!! " )
les roues : des Rigida à la place des Mavic et en plus mêm' pas "à boyos" (tout fout l'camp ma pôv' dame :evil: ) mais : d'époque :fleur: et les "peuneus" que je n'ai pas encore choisis (du PRO3 ?)
La K7, pardon, la cassette est aussi d'origine ... VTT avec un gros pignon 28 chicots qui va me permettre de mouliner presque sur place !
les patins de freins seront soit prélevés sur les étriers italiens GG76, soit carrément une adaptation de Shimano Ultegra ... à cause des descentes de cols :confus: (les patins d'origine Weinmann m'ayant fait vivre un grand moment de solitude dans " l'Aspinou")

J'ajoute que je connais bien mon "Gitous" et qu'il est à mes côtes un poil bizarres (jambes courtes et surtout buste long : d'où le top tube bien étiré et la potence qui file loin devant :mrgreen: )
Du coup, une fois réglé, ça va ressembler à une bonne vieille paire de charentaises bien confortable :vieux:

Enfin, pourquoi cette ultime volte-face en choisissant le Gitane et non le Regina sport ou encore le Gitane 1982 ?
Je trouve que le pédalier Laprade dénaturerait le Regina car il fait trop moderne à mon goût (il fait plus 80's que 70's si vous voyez l'idée), je préfère garder dessus le 49D
Le Gitane 1982 est non éligible et il a un pb rédhibitoire de tige de selle (en plus le cadre 102 aerotube est plus lourd et moins noble que le trois tubes Reynolds de mon Gitous, alors ...).
Et pour enfoncer le clou, je me suis dit après mûre réflexion que si je ne foutais pas mon Gitous historique en conf' "mountain bique", il allait encore une fois (la dernière ?) rouiller dans le coin sombre d'un grenier :evil: :evil: :evil:

Alors que là, mes Tontons§Tatas, c'est une nouvelle histoire qui commence :fleur:

PS : j'espère que les éléments "modernes" ne heurteront pas trop les puristes :oops: car tout le reste est soit d'origine, soit d'époque :wink:
Marco47
Plus de 20 messages
 
Messages: 1317
Inscription: Sam 18 Sep 2010 11:49:47

Re: La ballade de Marco l'Agenès

Messagede king » Dim 18 Juin 2017 19:57:35

les lamas , :shock: :wink: souvenir d'une sortie de bal plein brouillard à racompagner tous le monde de la gent féminine ,
j'avais un van , on y mettait plein de pouliches :mrgreen: une fois tous le monde déposé on rentre avec mon fidèle poteau au bercail ,5 h du mat j'ai des frissons :mrgreen: et là à l'entrée de mon village on n'y voyait pas à 10 m
deux lamas ,un zébu , moi aussi , des zébres des chèvres à longues cornes , on se regarde avec mon pote pour se rassurer , c'était irréel , puis on tombe sur le cirque plus bas , les animaux étaient au piquet à l'écart mais à cette heure là on mettra ça sur le compte de la fatigue :oops: :roll: :mrgreen:
Velociraptor rex
Jura cycle, période pré-carbonifère ....
Avatar de l’utilisateur
king
Plus de 20 messages
 
Messages: 1712
Inscription: Sam 31 Déc 2016 16:56:28
Localisation: marne la vallée 93, picard dans l'âme ...

Re: La ballade de Marco l'Agenès

Messagede papik » Dim 18 Juin 2017 22:43:19

Ah les lamas ! j'en ai encore la pétoche retrospective tant j'ai été paniqué quand je suis arrivé dessus post combustion allumée ...il faut dire que j'adore mon vieux Peugeot pour les qualités de son cadre acier (columbus "brain"), certes un peu lourd (9,9 kgs poids officiel , mais plus avec bidon et outils), mais impérial dans les descentes de cols où je me rattrape de mes montées disons ...laborieuses...donc, j'ai tendance à "allumer" comme on dit et là, et bien ça a bien failli faire "flash" !
Ce qui m'amène à dire que faire de la montagne avec un cadre acier comporte bien des avantages et je vois que tu as trouvé la bonne solution avec ton GITANE "sprint" équipé d'un triple ; je dirais même que c'est LA très bonne solution avec en plus un grand pignon de 28, tu devrais avoir si ton petit plateau est de 32 quenottes, un développement de 2m44, idoine pour affronter les pentes les plus sévères sans trop souffrir ; je l'ai moi même expérimenté lors d'une ascension du Ventoux (récit un peu plus avant dans le forum) avec mon GITANE TDF 1977 (un trois tubes Reynolds) que j'avais équipé pour la circonstance d'un triple STRONGLIGHT (qui était d'ailleurs proposé en option pour ce modèle) ; il faut que je vérifie, mais je crois que mon développement le plus court était 30-24 soit dans les 2m65 ...un peu juste pour le Ventoux (je me souviens avoir pas mal tiré la langue) alors avec un pignon de 28, c'est tout bon ...quant à la descente ,miam, une vraie sucrerie ...
D'ailleurs, pour ne rien cacher, j'ai fini de me préparer un autre GITANE , modèle "Trophée" de 1978, tout Reynolds et donc un poil plus léger que le TDF...disons, équivalent à mon PEUGEOT qui il est vrai, fait un peu hors sujet avec ses "ergopowers " ... en vue de quelques expéditions Tontonesques du côté du col de l'Izoar...
Donc,avec ce GITANE ainsi équipé, ton option est la bonne et te mènera au succès dans tes futures grimpettes .
Fichiers joints
gitane trophée (11).JPG
Le GITANE "trophée" 1978 préparé pour de futures ascensions avec un triple "Stronglight"
ventoux 25 08 2014 (48).JPG
le GITANE TDF de l'ascension du Mt Ventoux,
papik
Plus de 20 messages
 
Messages: 780
Inscription: Lun 26 Mar 2012 21:12:59

Re: La ballade de Marco l'Agenès

Messagede Marco47 » Lun 19 Juin 2017 16:24:16

Yo les frères de la côte :hello:
ça fait plaisir de lire vos anecdotes ( "c'est du vécu, ça, coco ! " ) dans ce sujet protéiforme ouvert à tous depuis janvier 2011 (excusez du peu, messeigneurs :wink: ) :

le bal où "zébu" avec les lamas : excellent cher king, on s'y croirait :biggrin:
Bon, pour les lamas du Tourmalet, je les connais bien car ils sont parqués une partie de l'année dans un pré du Sarrat de Bon. Le reste du temps, ils baguenaudent entre La Mongie et le Tourmalet.
Adoncque, la prudence devrait être de mise dans cette vaste zone pastorale où les cyclistes peuvent flirter avec les animaux à poils laineux (remember les moutons couchés sous le paravalanche :cry: ).

Héhé cher Papik, en fait mon triple plateau Laprade SR (Sakaé racing ?) est un 50 x 40 x 30; c'est même pour ces trente dents de lait que j'ai acquis ce vélo tout entier (alors que le cadre en 50 cm ne me convient pas du point de vue taille :surpris: ) :
003.JPG
tube de selle de 50 cm : pas pour el Marco !

Si un Tonton veut ce cadre et sa fourche chromée pour monter un coursier pour son petit-fils, il est dispo

Mais moi, c'est surtout ça que je convoitais dessus :
004.JPG
pédalier, manivelles et pédales magnifiques et vintage !!!

Depuis, tous ces éléments ont été démontés, nettoyés, polis (avec la dame), graissés et remontés sur mon Gitane 79mHz : je dois avouer que je me suis souvenu qu'en 1980, une version "triple plateaux" du Gitane sprint existait dans le catalogue de la CAMIF;
Mais, snifff, à l'époque, je n'avais pas le budget pour l'acheter (j'avais économisé "sou à sou" pendant trois ans pour réunir les, je m'en souviens encore, 1.550 francs de la version double plateaux Sugino.

Alors z"imaginez pas chers Tontons§Tatas : réaliser ce rêve de "triple", euh, seulement 37 ans plus tard :!: :shock:
Genre de retard à l'allumage, hein :mrgreen:

Bon, mais la photo du superbe Gitane Tour de France dans le Ventoux me ferait presque envie d'aller y poser les "boyos" de mon Sprint (79 mHz) si mon rayon d'action n'était pas limité à mon "sutouest" natal pour raisons familiales :cry:
Et ton Gitane Trophée 1978 est magnifique avec sa peinture champagne. C'est le regretté Niisku qui m'avait fait baver avec son magnifique Motobécane dans une restauration hallucinante avec son cadre champagne et son pédalier noir :
Motobécane C4 3.JPG
Pas le sien mais le même ...
Motobécane C4 3.JPG (74.17 Kio) Vu 182 fois


Brêfle, je ne pourrai probablement pas aller défier les rudes pentes alpines trop éloignées, mais si des Tontons et surtout des Tatas supersoniques veulent, comme notre cher papik, créer un peloTonton dans les Pyrénées
(une Tontonrando terriblement vintage :fleur: ), mon Gitous et moi-même présentement, nous sommes votre homme :!:
(NDR : pour les ceuss qui nourriraient quelques complexes, je vous rappelle qu'el Marco fait ses 1m75 pour 90Kg, héééé oui :roll: et qu'il se traîne lamentablement aux environs des 6 km/h dans les cols pyrénéens :shock: . Vous pouvez donc prévoir la glacière pour prendre l'apéro voire pique-niquer en haut du col en m'attendant gentiment :mrgreen: ).
Mais savez quoi ? Mon plaisir n'est pas dans le chrono, pas plus que dans les concours de "teub' ", il est très intime car celui que je défie de monter jusqu'en haut sans flancher, c'est bibi et personne d'autre :biggrin: :velo1:
Marco47
Plus de 20 messages
 
Messages: 1317
Inscription: Sam 18 Sep 2010 11:49:47

Re: La ballade de Marco l'Agenès

Messagede kita » Lun 19 Juin 2017 17:38:56

adiu Marco l'agenès :hello:

il fait combien de cm axe/axe le tube horizontal du CSA ? si proche de 50 ça pourrait m'interesser ...
joelle 8)
kita
Plus de 20 messages
 
Messages: 1160
Inscription: Ven 23 Oct 2009 08:11:36
Localisation: Bordeaux

Re: La ballade de Marco l'Agenès

Messagede Marco47 » Mar 20 Juin 2017 09:14:07

Yo chère Kita :hello:

Le cadre du petit Gitane "CSA" est superbe malgré de nombreuses rayures :?
C'est un vélo qui a bien vécu et qui a subi quelques transformations. Mais je crois qu'en partant de la base du cadre et de la fourche chromée on peut faire un très joli vélo des 70's

Le tube horizontal (d'axe à axe) : 50 cm
Le tube de selle (de l'axe du pédalier au bord du tube) : 50 cm
Le tube oblique (d'axe à axe) : 58,5 cm
Le tube de direction : 9,5 cm

La base droite est chromée et le chrome est nickel
Ce cadre est un "tout Reynolds" super léger, le vestige du sticker ayant les trois chiffres 531 en diagonale
La peinture est un gris perle qui me rappelle celui des cadres Peugeot de Bernard Thévenet
La fourche est donc chromée et en Reynolds 531 avec les stickers idoines dessus

Enfin, j'ai les éléments du jeu de direction bien solides et surdimensionnés pour un tel cadre (une marque connue que je me suis empressé d'oublier :oops: ).
Si les trois éléments t'intéressent (cadre, fourche et pièces de direction), ils sont pour toi :hello:
Marco47
Plus de 20 messages
 
Messages: 1317
Inscription: Sam 18 Sep 2010 11:49:47

Re: La ballade de Marco l'Agenès

Messagede kita » Mar 20 Juin 2017 09:38:19

ok , merci :hello:

c'est pas très raisonnable vu que je suis entrain de destocker un peu en ce moment mais il me semble que c'est de ce genre de vélo dont m'avait parlé prosperjunior quand je cherchais un petit cadre , j'ai fait depuis l'acquisition d'un Saint Martin mais ce petit cadre m'a l'air sympa aussi , par contre j'ai l'impression qu'il n'a pas d'oeillet pour garde boue ou porte bagage ?
kita
Plus de 20 messages
 
Messages: 1160
Inscription: Ven 23 Oct 2009 08:11:36
Localisation: Bordeaux

PrécédenteSuivante

Retourner vers Récits de voyages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité